Libido féminine : qu’est-ce qui excite les femmes ? Pas forcément l’amour…

femme orgasme libido

femme orgasme libido

Sur Ma Vie Magique, on parle développement personnel, mais on parle aussi de ce dont on parle peu. On parle des tabous, des choses pas forcément politiquement correctes, on remet en question les croyances, les mythes, les à-prioris et les diktats de tout genre. Parce que le développement personnel, c’est aussi savoir se débarrasser de certaines pressions qui peuvent empêcher d’être vraiment heureux.

Parmi elles, il y en a une qui m’énerve particulièrement : la pression sociale faite sur les femmes par rapport au sexe. En 2017, même si les choses ont bien changé, il existe toujours cette imagerie populaire qui veut que les femmes viennent au sexe par l’amour, et les hommes à l’amour par le sexe. Qui aimerait voir les femmes comme d’éternelles romantiques, qui sont monogames, qui ne cherchent le sexe que pour la reproduction et pour “plaire à leur mari”, et dont les fantasmes sont toujours orientés vers des étreintes romantiques avec le Prince Charmant.

Dans cet article publié en 2014 sur le site de Marie-Claire, “Qu’est-ce qui excite vraiment les femmes ?“, la journaliste présentait notamment les résultats d’une étude effectuée par le journaliste américain Daniel Bergner. Dans son livre « Que veulent les femmes ? » (élu document de l’année par le Los Angeles Times), il a compilé ses huit années d’investigation sur la sexualité et la libido féminine. Et les résultats font exploser les mythes sur la libido et le désir féminins. N’en déplaisent à certains messieurs, qui sont effrayés par la liberté sexuelle féminine, et certaines dames, qui n’aiment pas se voir ainsi décrites… le désir féminin n’est pas une prairie fleurie où gazouillent de gentils moineaux. Enfin si : quand elles y sont allongées en compagnie d’un mâle musclé et entreprenant ! Qu’elles connaissent son prénom ou pas…

Ainsi, on y apprend que le fantasme féminin qui bat tous les records de popularité est… de faire l’amour avec un inconnu. Fi donc des conventions qui veulent que les femmes soient obligatoirement amoureuses pour copuler. Comme les hommes, les femmes sont des animaux, et comme pour eux, leur excitation sexuelle est “totalement anarchique et affiche des tendances omnivores. Ce qui signe l’animalité d’une pulsion primitive dans le désir féminin.” En clair, une femme hétérosexuelle est aussi excitée par le fait de voir deux femmes faire l’amour, et des lesbiennes par le visionnage de scènes de fellations et de sodomies masculines. Le sexe n’a pas vraiment de… sexe. C’est le rapport sexuel en lui-même qui déclenche l’excitation. Même si nos attirances sexuelles sont différentes. Etonnant, non ? Libérateur aussi : non, être excitée par le visionnage de films pornos homosexuels masculins ou féminins ne doit pas nous faire nous poser des questions sur notre orientation sexuelle. Celle-ci est… omnivore par essence, même si on préfère les personnes du même sexe ou celles du sexe opposé. Cela confirmerait d’autres études menées par des psychologues qui affirmaient que nous sommes tous bisexuels.

On y apprend aussi que les femmes sont tout autant visuelles que les hommes, en dépit des clichés auxquels tout le monde croyait. Qu’elles n’ont pas plus le goût de la fidélité, et qu’elles sont tout autant refroidies par le trop-plein d’intimité. De même, la soi-disant baisse de libido féminine, due aux changements de vie, aux modifications hormonales et à l’arrivée de la ménopause pour les femmes entre 40 à 55 ans, est largement contrebalancée quand elles… rencontrent un nouvel amant. Là aussi, un vieux cliché saute : celui de la femme qui à partir d’un certain âge, est plus épouse et mère qu’amante…

Enfin, on y apprend que LE moteur du désir féminin est d’être l’objet du désir de l’homme. La libido féminine est basée sur le narcissisme, le fait d’être désirée, ce qui rend l’homme “entreprenant” si désirable. C’est d’ailleurs ce qui peut expliquer ce désir plus ou moins affiché d’hommes “virils” : des hommes qui leur montrent leur désir. Pourtant, c’est aussi parfois ce qu’elles leur reprochent… de ne penser qu’au sexe. Pas étonnant qu’ils se disent aujourd’hui un peu paumés. Et bien sachez-le messieurs : pour conquérir une femme, il faut savoir montrer votre désir. Par les mots, les regards, les gestes, plus que par des frottis-frottas dans le métro, de préférence… montrer son désir ne veut pas dire agresser sexuellement.

Le désir féminin est donc tout aussi primitif et animal que celui de l’homme, ce qui va bien en faveur de l’égalité des sexes ! Ce serait aussi permettre aux femmes d’assumer leur désir auprès des hommes, de ne plus se sentir coupable de désirer un voisin ou un inconnu dans un bar, de pouvoir se lâcher sans se juger (car les hommes, eux, aiment) quand elles se retrouvent sous la couette. Cela permettrait aussi aux femmes de mieux comprendre et accepter l’appétence masculine pour le sexe, car chez elles, c’est tout aussi puissant !

Libido féminine : qu’est-ce qui excite les femmes ? Pas forcément l’amour…, un article signé Sophie Girardot. Le texte de cet article est la propriété de son auteur et ne peut être utilisé sans son accord et sous certaines conditions. Sources / Crédits

Contactez-moi par email : SophieMaVieMagique@gmail.com

Vous aimez ce blog ? Alors faites un don !

[wpedon id=610]

Cet article vous a plu ?

Sophilosophy Barbarella

Journaliste, rédactrice, coach et consultante, blogueuse aussi. Passionnée par la psychologie et la sociologie, le développement durable, le développement personnel, la douance et la multipotentialité, les métiers et le monde de demain. Rêve de changer le monde en pratiquant le bonheur d'apprendre tous les jours ! :)

Vous aimerez aussi...

Donnez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez cet article ? Partagez !